CALYDIAL

Le Parcours de Soins à Calydial

Une prise en charge intégrée du parcours de soins
tout au long de la
maladie rénale chronique  

Dès les stades précoces de la maladie seront proposées une prise en charge :

  • médicale,
  • paramédicale,
  • diététique,
  • psychologique,
  • sociale,

permettant la réalisation du diagnostic et la mise en place d’un traitement efficace pour ralentir la progression de la maladie rénale.


Un accompagnement personnalisé 

Cet accompagnement sera proposé à chaque personne en fonction de son vécu de la maladie, pour qu’elle puisse au mieux devenir actrice de son traitement.
Des explications lui seront fournies pour qu’elle comprenne au mieux cette maladie rénale chronique totalement asymptomatique.
Tout particulièrement, il lui sera proposé d’intégrer un programme d’éducation thérapeutique.

L’obtention de cibles thérapeutiques efficaces (tension artérielle, protéines urinaires, hémoglobines, …) sera un des objectifs principaux de la prise en charge à CALYDIAL.
Pour ceci,

  • 1. Surveillance

    Une surveillance adaptée à chaque stade de la maladie rénale et à chaque patient sera mise en place.
    C’est dans cet objectif que CALYDIAL propose une télésurveillance de la maladie rénale chronique, particulièrement au stade ultime, pour éviter une arrivée en dialyse en urgence.
    CALYDIAL, sur ce projet, a obtenu le soutien de l’ARS Rhône-Alpes.

  • 2. Programme d’éducation thérapeutique

    Un programme d’éducation thérapeutique est décliné de façon progressive, il est adapté à chaque stade de la maladie rénale :

    • Au stade de la maladie rénale chronique non dialysée pour comprendre au mieux le traitement conservateur ;
    • Lorsque l’insuffisance rénale progresse de façon importante pour une information sur les traitements de suppléance : dialyse et transplantation.
    • Au stade de la dialyse, pour apprivoiser le traitement de suppléance, apprendre à mieux vivre, et préparer si possible à la transplantation.
  • 3. Accompagnement 

    Un accompagnement sera proposé aux aidants familiaux si la personne avec maladie rénale chronique le souhaite.
    Tout particulièrement : un accompagnement diététique, psychologique et social.

  • 4. Collaboration 

    Le tout sera mené en collaboration avec le médecin traitant et l’ensemble des professionnels de santé intervenant auprès de la personne :

      • médecins spécialistes
        (cardiologues, diabétologues,…),
      • infirmiers libéraux,
      • médecins gériatres,
      • et toutes personnes intervenant dans le suivi.

     


 PARTENARIATS

  • CALYDIAL a établi des partenariats avec des établissements de santé de proximité :

    • CH de Vienne,
    • Clinique Mutualiste Portes du Sud,
    • Service de néphrologie CH Lyon Sud,
    • CH St Joseph St Luc,

    permettant en cas de nécessité une hospitalisation de proximité.
    Par principe, ce recours sera adapté à l’état de la personne, et CALYDIAL proposera un accompagnement lors du retour à domicile.

  • [wpgmza id= »8″]


 TÉLÉSURVEILLANCE

 Dès lors que cela pourra être utile et avec l’accord de la personne, une télésurveillance de la maladie rénale chronique sera proposée tout au long du parcours permettant un recours aisé à l’équipe soignante de CALYDIAL pour un accompagnement personnalisé et le recouvrement d’une autonomie maximale.

A chaque stade de la maladie, les besoins de la personne seront pris en compte, sa situation sociale, psychologique et médicale régulièrement évaluée et le parcours de soin co-construit avec la personne malade. L’équipe pluridisciplinaire de CALYDIAL restera disponible à chaque étape pour un service à la personne le plus personnalisé possible.

Dans les cas de progression de la maladie rénale chronique vers le stade ultime, le patient et ses aidants seront accompagnés. Une évaluation sur la faisabilité de la transplantation rénale sera rapidement conduite, et si possible l’inscription sur liste d’attente sera faite avant même l’arrivée en dialyse, de façon à limiter la durée d’attente sur liste de transplantation en dialyse. Les possibilités de donneurs vivants intrafamiliaux seront discutées.
Le début de la dialyse, moment particulièrement difficile, fera l’objet d’une mobilisation des compétences de tous les membres de l’équipe au service de la personne concernée et de son entourage.